CP - dents

Le CP, première grande étape pour Mini

Cette année, non seulement mon bébé est entré à l’école mais mon grand a lui aussi passé une étape majeure : l’entrée au CP. Et oui, 6 ans c’est l’âge des trucs importants.

CP - premier jour d'école

Pour Mini, l’école n’a jamais été simple car comme tu le sais, l’amour n’a été ni réciproque ni immédiat. Les débuts chaotiques, les temps plus que partiels et le non intérêt pour ses camarades ont rythmé sa vie scolaire depuis le début. Les rendez-vous de suivi hebdomadaires façonnent son emploi du temps depuis toujours et amputent ses journées d’école, alors pour cette année, on a râlé, soufflé et on s’est fâché mais au final, il ne manque qu’une grosse demi-heure d’école par semaine (contre 1/2 journée l’an dernier)

Comme on en a l’habitude, on a pris rendez-vous avec la maîtresse au bout d’un mois, pour savoir comment ça se passe, le travail, les enfants et tout le reste. Bon maintenant Mini communique mieux est il nous parle de l’école, alors on sait un peu ce qu’il s’y passe. On sait notamment que l’intégration n’est pas bonne, et parce que Maxi y a assisté, on sait que Mini se fait casser la figure par d’autres enfants quand il essaie de jouer avec eux.

On a donc rencontré la maîtresse, le directeur et Lalla, l’AVS adorée qui partage la vie de Mini pour la troisième année. On a parlé tous ensemble, chacun de ses préoccupations.

Le directeur, par exemple, a noté le planning et le nom des intervenants autour de Mini. Il nous a également dit que le psy scolaire l’avait observé, comme à son habitude (et on en avait parlé ensemble lors de la dernière ESS)

La maîtresse, elle, nous a parlé du travail en classe. Elle nous a dit que Mini fait ce qu’on lui demande, toujours. Il est très bon dans ses apprentissages et développe une passion pour la lecture. On l’a constaté à la maison : il déchiffre toutes les étiquettes de sauce ou paquets de céréales se trouvant sous son nez ^^

 

Elle nous a aussi dit qu’il s’adaptait à la classe et ses conditions. Oui, la grande école ça rigole plus, il faut rester assis à sa place pendant un long moment, lever la main pour parler et il n’y a plus de jeux dans la pièce.

Lalla nous a raconté les progrès. Elle connait les difficultés du début, elle. Elle sait que quand on demande s’il a avalé un truc parce que l’école nous le renvoie dégueulant c’est parce qu’il en est capable, parce qu’on veut culpabiliser l’école. Elle sait aussi, qu’il ne parlait pas, ne participait pas et ne connaissait pas les élèves qui pourtant vivait des mois avec lui. Elle nous a dit combien c’est un grand garçon, bosseur. Combien les autres enfants l’ont intégré au groupe classe, notamment des petites filles qui étaient avec lui les années précédentes.

Ils nous ont raconté tous les 3 combien il était attachants, notamment pour les adultes de l’école, à tel point qu’il a eu le privilège d’aller sonner la cloche (sonnerie électronique) dans le bureau du directeur. ils ont aussi reconnu tous les 3 ne pas avoir assisté aux scènes de bagarre et ont promis d’être plus attentifs. Ils ont aussi prévu de communiquer sur la différence (il y a une classe ULIS dans l’école) mais que cette fois ils étendront le sujet à des choses plus triviales comme la longueur des cheveux ou la couleur des vêtements, avec l’aide des plaquettes de Maman Rodarde 😉

 

Finalement, cette année se présente plutôt bien, même si elle a mal commencée. Mini n’a que des crayons verts sur sa page de comportement et des très bien dans ses cahiers. Il aime toujours l’école malgré les difficultés du début. Les autres enfants commencent à le connaitre (et moi par la même occasion) C’est un bon début pour la grande école, en somme 🙂

CP - Premier jour

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une petite bafouille ?