La Tribu parle

Journée de la Femme, tu crois ?

Aujourd’hui, 8 mars, c’est la journée internationale DES DROITS DES FEMMES dites « journée de la femme » ! Alors le premier qui m’offre une rose se fera lapider avec du gros sel !

En cette journée de la Femme, point de fleur ou de douce attention pour moi, non. Rien de particulier : je vais profiter de Maxi et son jour de congés et nous allons emmener Mini chez le coiffeur. Programme palpitant !

En cette journée de la Femme, je remercie les femmes du passé grâce à qui, nous, femmes du XXIe siècle avons des droits : droits de vote pour lequel ce sont battues nos grand-mères ou droit de disposer librement de notre corps pour lequel ce sont battues nos mères. Forte de ce constat, je réalise que dans nos contrées civilisées, dans nos pays « développés » on prend cette journée un peu à la légère parce que la « lutte » concerne l’inégalité salariale et le partage des tâches, choses ô combien abstraites à l’échelle planétaire (mais importantes quand même)

Mais, aujourd’hui, 8 mars 2013, je préfère avoir une pensée pour toutes ces femmes pour qui être un individu à part entière serait une révolution. Je pense à toutes ces femmes qui valent moins qu’un chameau. Je pense à ces femmes esclaves des hommes, partout, tout le temps. Je pense à toutes ces femmes que l’on peut défigurer ou assassiner pour « l’honneur ». Je pense à toutes ces jeunes filles, africaines pour la plupart, que l’on mutile au nom d’une tradition archaïque et phallocrate. Oui phallocrate, car quoi de plus misogyne que d’interdire aux femmes un plaisir aussi simple qu’universel qu’est celui de la chair pendant que les hommes peuvent jouir à loisir auprès de plusieurs épouses. Je pense à ces jeunes femmes qui, pensant échapper à une misère sans nom, se retrouvent forcer de tapiner sur les boulevards de métropoles anonymes. Je pense à ces fillettes noyées en Chine parce que la dot serait trop élevée. Je pense à ces femmes violées qui préfèrent se taire par peur d’être accusées d’adultère et lapidées. Je pense aussi à ces femmes qui aiment d’autres femmes dans un pays où l’homosexualité est encore un crime. Je pense encore à ces femmes nées hommes qui luttent chaque jour pour être entendues et reconnues.

6e4f06f31c0657a41cbf8ff2e9cd0ec3

Alors, non, firme commerciale bien pensante, je ne veux pas de ton cadeau aujourd’hui sous prétexte que je suis une femme. Car tu vois, je suis une femme qui as CHOISI d’être au foyer pour élever cet enfant que j’ai CHOISI de faire avec un homme que j’ai CHOISI de ne pas épouser. Oui, je suis une femme moderne, libérée, 2.0 (choisis l’appellation qui te plaira) qui t’écris cet article en écoutant une playlist ridicule (merci Hellocoton :p) Je t’invite donc aujourd’hui à réfléchir à ce qui peut être fait pour que toutes les femmes soient les ÉGALES de tous les hommes.

Aujourd’hui, tous ces individus sans pénis devraient pour être entendus, reconnus et soutenus s’exprimer d’une seule voix, la voix des FEMMES ! Femmes sans qui l’Homme ne serait pas grand chose, car comme dit le poète : « Derrière chaque grand Homme se cache une Femme ».

Grande curieuse qui aime se tenir informée sur tout et n'importe quoi !! Qui bricole avec ses 10 doigts et qui kiffe sa (toute) petite tribu !!

4 commentaires

Une petite bafouille ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :