Le vrai homme de ma vie

Des hommes dans ma vie, il y a plusieurs : mes grand-pères, mon père, mon frère… disons ce qui est, les femmes sont plutôt rares dans mon paysage familial. Puis, j’ai grandi, vieilli et j’ai construit ma petite famille à moi, toute neuve, toute belle, et encore une fois, pleine d’hommes : mon Maxi, mon Mini… mais aujourd’hui, je vais vous parler du dernier homme de ma vie : Chaton. Oui, Chaton est le dernier a être entré dans ma vie, et je pense que c’est lui, LE homme de ma vie, mon grand amour.

ma vie

Voilà 19 mois qu’il ambiance nos vies et rythme nos nuits (aie aie). Dix neuf mois de câlins collés-serrés(-fatigués) ont tissés notre relation si spéciale. Il faut dire que Chaton, alors appelé Alien (souviens toi) a fait son apparition à un moment pas des plus propices, car on commençait tout juste les démarches pour Mini et nos gros doutes quant à son état. Alors pendant 9 mois, plutôt que d’aller chez le gynéco ou l’anesthésiste, on est allé chez le radiologue ou le neuropédiatre, plutôt que de shopper de la layette, on a acheté des jouets à mâcher de grand et un livre de baby sign. Alors c’est vrai, on n’a pas vraiment couvé (bien que Maxi ait bien couvadé^^) ce petit, on a préféré s’occuper du grand qui lui était là et avait besoin de notre attention. Puis en février, Chaton est né (et Mini a été pris en charge, timing parfait) dès le début il s’est affirmé : pas de tétine, pas de berceau, QUE de la peau de maman, pour manger, pour dormir, pour tout ! Avec lui, les nuits hachées et le RGO se sont invités à la maison. Puis la peau fragile et l’eczéma infecté. Que de joyeuses choses qui rendent les bébés « chonchons » Mon Chaton est alors devenu un gluon, sorte de petite extension de moi même, toujours accroché au sein ou en écharpe, toujours avec maman, un papa ça sert à quoi ?

Cependant, dans le même temps, ce petit bébé grandissait : 12 mois et 3 jours, pouf ! coureur en herbe et en culotte courte, riant aux éclats quand on essaie de l’attraper. En même temps, il a fallu rapidement apprendre à fuir Mini et ses bousculades costaudes. Non pas par méchanceté, mais parce qu’il est comme ça, mais il aime Chaton et lui dit pardon dans un bisou. L’amour fraternel n’est jamais une sinécure. Avec le temps, il a même appris à vivre AVEC ce petit frère, il lui apporte son biberon ou son doudou en disant « cé pou toi Nisse » ou en nous signalant que ce dernier pleure, avant de filer lui faire un bisou. C’est un bon grand frère, il débute c’est tout. Cette relation bancale est tellement attendrissante : Chaton se précipite tous les soirs au chevet de Mini pour lui faire « au revoir » de la main et un bisou, sa façon à lui de dire bonne nuit.

Chaton, c’est aussi un tout petit bout de bébé, qui porte encore du 12 mois alors qu’il en a 19, qui est tout léger et tout mince (et pourtant il mange !) mais c’est aussi un petit garçon, qui marche, saute, danse dès qu’il entend de la musique. Il mange tout seul, met la table, vide le panier de course (passe le balai aussi, sa passion) Il se couche tout seul et s’enroule dans la couette mais ne dort pas pour de vrai, faut pas déconner 😉 Et s’applique à nous faire de beaux dessins, aux feutres, qu’il débouchonne et rebouchonne consciencieusement.

SAM_1251

Il ne lui manque que la parole pourrait on dire ! Et c’est vrai que de ce côté là, on est pas au point. Chaton maîtrise la base : Papa, Maman, Dadane, tétée! (qu’il propose sur un ton autoritaire en pointant du doigt mon sein) Mais ça viendra, il nous fait de très belles phrases en moldave et chante à tue tête des airs en yaourt ♥

Oui, c’est mon grand bébé, toujours collé à mes basques ou accroché dans mon dos (vive le porte bébé) je suis apparemment la seule qui peut panser ses bobos, apaiser ses peurs ou calmer ses douleurs. Il aime son papa, mais pas pareil. S’il a le choix, il choisira maman, toujours (et Maxi boude un peu sur ce coup là, mais est bien content de ne pas se taper le coucher à rallonge ^^) C’est ma petite saucisse qui envoie des bisous en faisant *mouak mouak* celui qui se dresse dans le lit pour me faire un bisou avant de tomber du sommeil du juste ou encore celui qui file à la place vide du lit en appelant « papa » dès le réveil. Si on me le demande, je dirais que cet enfant profite maintenant de toute l’attention qu’il n’a pas eu pendant la grossesse, voilà pourquoi il est à la fois un bébé et un garçonnet 😉  C’est mon tout petit mais un peu grand, mon Chaton.

IMG_20150915_234222

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. Bel article et belle dédicace à Chaton 🙂

  2. adeline w dit :

    Tellement d’émotions. A chaque mot, on ressent l’amour, la tendresse. Trouver le courage de mener chaque combat.

Une petite bafouille ?

buzzoole code
%d blogueurs aiment cette page :