Mini en voyage

Oui, ça sonne un peu comme « Martine à la plage » qui sait, peut être le début d’une saga.
Non que nous soyons des globe-trotters Maxi et moi, la vie a fait que nous nous sommes « exilés » en Bretagne (avec joie, hein, va pas croire qu’on nous a forcé)
Pour que tu nous connaisse mieux, je vais te raconter un petit bout de nous ^^ Nous avons tous les deux été plantés en Normandie, à Caen ; Maxi a choisi dans sa jeunesse, d’aller voir si l’herbe Belge était plus verte. Pendant ce temps, sa famille, tel des tournesols, a suivi le soleil et s’est installée à Nîmes. De mon côté, j’étais bien dans mon sable natal, mais j’ai vu ma mère déjà parisienne déracinée, aller voir si en Bretagne, il y avait un pot à sa taille. Pour te la faire courte, et cesser avec les métaphores jardinières,  Maxi est rentré en France, on s’est rencontré et on est parti s’installer en Bretagne (près de ma môman mais ) loin de nos familles et amis.
C’était déjà pas évident partir en pèlerinage annuel en amoureux, mais maintenant, il faut promener Mini et sa suite. Je te parle de ça parce que je veux gagner le super siège auto chez la Mite Orange nous devons aller nous aérer le pot dans notre terre natale (à Caen, si tu as tout suivi)

Maxi et moi, appréhendons un peu, car nous n’avons emmené Mini qu’une seule fois en vadrouille et le voyage n’est pas exactement un bon souvenir. Mini avait un mois, on a fait 1000 bornes (comme le jeu) nord-sud, en été ou comment avoir envie de se pendre à l’aide des dés en moumoutes accrochés au rétroviseur.

Mini détendu
Maxi aussi

Nous sommes arrivés à Perpignan vers 05H00 du matin et on s’est arrêté dormir (comme en attestent les photos) enfin, Maxi a dormi, Mini a tété et moi, je suis restée coincée sur la banquette arrière : saloperie de sécurité enfant !
Nous fûmes réveillés par un bruit déconcertant, voyez plutôt,

On trouve de ces trucs sur les aires de repos

Un plein d’essence, une tétée et une boisson chaude plus tard, on est reparti vers 09H00, pour terminer le voyage : Perpignan – Nîmes, ça prends 3 petites heures, on arrivera au déjeuner, youpi ! Sauf que, en juin : passé la Garonne, il fait une chaleur à crever et que toute l’Europe, que dis-je l’Univers passe ses vacances sur cette foutue route (celle qui relie Perpignan à Nîmes, si tu suis, route pourrie d’ailleurs, mais c’est un autre sujet) Comme deux glands que nous étions alors (je continue avec mes références jardinières) nous pensions que ça se passerait comme d’habitude, oui … mais non ! un Mini, surtout tout petit, ça supporte mal la chaleur, vraiment très mal, malgré la clim’. Il nous a fallu, 5 heures pour finir notre périple, en nous arrêtant toutes les 1/2 heure environ pour des tétées, mais moi, pauvre maman, j’étais à sec, peu dormi, mal mangé, tu connais ça (enfin si t’as allaité) alors Mini était frustré. Comble du pire, Mini n’aimait pas l’eau, on a essayé de lui proposer le biberon plusieurs fois, mais non, et le brumisateur lui faisait peur ; je te laisse imaginer le calvaire enduré … On a terminé la route comme on a pu, Mini en couche, look qu’il a arborait quasiment toutes les vacances.

Mes mecs détendus !

Bon, notre prochain voyage se fera dans le grand nord et en avril alors pas de crainte à avoir, mais il est vrai qu’avec un tel premier voyage en famille, il y a de quoi appréhender les suivants !

Avec ce témoignage, je participe au concours de la Mite Orange in extremis 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires

  1. LAS NINAS dit :

    Coucou, j’espère que tu vas gagner au concours ! Bon dimanche les voyageurs !

    1. Lulu dit :

      Merci ! Bon dimanche à toi aussi 😉

  2. Ouh la, un tel voyage avec un aussi petit bout! respect!

    1. Lulu dit :

      Merci ! Il est clair que je ne retenterais pas l’expérience quand il y aura d’autres Mini, j’attendrais qu’ils grandissent un peu 😉

  3. Cocolia dit :

    Houla, ça me rappelle d’affreux souvenirs. 1000km Est-Ouest, un bébé de 2 mois qui souffrait horriblement de la chaleur (été 2005). Et pourtant nous avions choisi de faire la route de nuit.

    Mais vous êtes arrivés sains et saufs, c’est tout ce qui compte. Plus tard vous lui raconterez cette mésaventure et en rirez tous.

    1. Lulu dit :

      On en rira surement un jour oui, mais c’est vrai qu’on avait pas pensé à tout à l’époque, jeunes parents que nous étions ^^

Une petite bafouille ?

buzzoole code
%d blogueurs aiment cette page :