écolier

Petit écolier : Chaton a bien grandi

Il y a 3 ans et demi, j’avais un bébé tout neuf, tout mignon et un peu chonchon (on saurai plus tard que c’était à cause d’un RGO) Pendant ces années, je l’ai gardé près de moi, comme j’avais fait avec Mini, et je l’ai regardé grandir, changer, évoluer à son rythme, faisant ses découvertes tout seul, mais jamais bien loin de maman. Je l’ai déjà écrit, il est mon grand amour (même s’il ne faut pas avoir de préféré, gnagnagna) mon bébé, ma patate.

écolier - bébé

D’apprentissage en apprentissage, il a grandi sans qu’on ne s’en aperçoive vraiment. Il est passé du joli poupon au petit garçon décidé qu’il est maintenant. Il a forgé son caractère (de cochon) et est devenu « un grand ».

Cette année, il a eu 3 ans, alors on a pensé beaucoup à l’école, ce lieu si compliqué pour Mini mais pourtant plein de découvertes. J’ai parlé à Chaton de l’école, de ce qu’on y faisait, du fait qu’il devrait y aller lui aussi bientôt. Il était pas chaud chaud à cette idée. Il faut dire que j’avais songé à l’inscrire en Toute Petite Section l’an dernier, mais clairement mon gluon n’était pas prêt : il avait encore trop besoin de maman.

En juin dernier, après son inscription, on a été tous les 2 passer une matinée dans une classe de l’école de Mini. Mon petit avait préparé ses affaires comme son grand frère et avait même son cartable avec sa couverture et son doudou pour la sieste, comme si cette journée était une répétition avant le grand bain de la première rentrée. C’était facile d’y aller pour Chaton : il y allait tous les jours, plusieurs fois par jour depuis des années. Mais là, il a fallu laisser Mini à sa classe, avec maîtresse Magalie, puis il a fallu entrer dans l’école, aller au bout du couloir, rejoindre les tous petits.

écolier - cartable

ça l’inspirait déjà il y a quelques années cette histoire d’école 😉 

La matinée s’est bien passée même s’il était un peu inquiet, perdu presque, mais heureusement il y avait une cuisine et des bébés pour lui faire oublier son appréhension. Quand son temps d’essai fut terminé, il a quitté l’école sans heurt. C’est seulement une heure plus tard, quand il a fallu récupérer son frère qu’il a fondu en larmes : il ne voulait pas quitter l’école et croyait que je l’y ramenait !

Après deux longs mois de congés et une acquisition de la continence express (genre entre fin août et début septembre ^^) Chaton a retrouvé les bancs de l’école et maîtresse Aline, qui était la première maîtresse de Mini ici.

écolier - rentrée

Je suis entrée dans la classe avec lui, mais il n’avait pas besoin de moi, il était grand à présent. Je suis restée un peu, au cas où, et finalement j’ai câliné un autre enfant : une petite voisine pour qui s’était vraiment très difficile cette reprise. Lui, il a continué à jouer, faire des puzzles et suivre maîtresse un peu partout pour lui montrer ses œuvres. Je suis partie sereine et détendue, mes 2 enfants étaient grands et allaient à l’école, c’était le début d’une nouvelle aventure tous ensemble.

écolier - mectons

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Petit écolier : Chaton a bien grandi »

Une petite bafouille ?