Le sourire : acte bienveillant parait il

En mauvaise élève je n’ai pas bien participé au défi d’Agoaye chaque semaine, mais j’ai noté chaque thème, chaque demande, chaque sujet dans un joli cahier pour pouvoir m’y replonger quand j’ai le temps ou que je chercher l’inspiration pour le blog. En feuilletant ce petit carnet, je suis tombé sur la semaine 6 (quand je te dis que je ne suis pas du tout en retard^^) dont le thème est la bienveillance envers les autres. Le sourire, parmi d’autre, est un acte bienveillant, si on le sert aux autres sincèrement, en les saluant, croisant dans la rue, partout, tout le temps. Si tu me connais un peu, tu sais que je me déplace qu’à pieds donc j’ai l’occasion de croiser les gens, de me mêler à eux.

Dernièrement, j’ai du me rendre en centre ville pour un rendez vous avec une assistante sociale, puis passer à la banque pour régler les derniers détails de mon nouveau compte « solo » (palpitant tout ça) Je suis quelqu’un qui a foi en l’Homme bien que « je n’aime pas les gens » (mauvaises expériences passées) alors je joue parfaitement la comédie des convenances, histoire de ne pas paraître extraterrestre. J’arrive donc à mon rendez-vous, je dis bonjour à la cantonade histoire que même la secrétaire dans son bureau m’entende. Je passe tout mon entretien avec une assistante froide presque désagréable puis je pars en scandant bonne journée sur le même modèle qu’à mon arrivée. Bon, peu de réponse ou d’enthousiasme en face, ok, elles font un boulot chiant, passent une mauvaise journée, que sais-je.  Me voilà de nouveau dans la rue, royaume de l’ignorance mutuelle. Un sourire, un salut relèvent du miracle quand déjà c’est compliqué d’avoir un regard. Heureusement à la banque j’ai été accueillie chaleureusement par la jeune du comptoir et nous avons ri ensemble car mon compte avait des réactions inconnues 😀

Je la quitte au bout de 30 minutes et fais le tour des pokéstops du coin (on s’occupe comme on peut) avant de rentrer. Je suis donc dans une rue piétonne, à 100 mètres de la mer, en pleine saison, autant te dire que ça en fait du monde. J’ai souri à chaque regard échangé, j’en ai salué certains et bousculé gentiment d’autres en m’excusant. Et bien parmi cette foultitude d’individus je n’ai obtenu que 2 réponses à mes sourires : un enfant d’environ 2 ans qui souriait déjà et qui m’a offert son plus grand sourire quand il a vu que je lui répondais, et un vieil ami dont le sourire est aussi chaleureux que l’étreinte #PetiteJoieDuJour

sourire

Sérieusement les gens, qu’est ce qui va si mal dans vos vies pour que quelqu’un qui sourit vous paraisse suspect ? A quel moment « faire la gueule à longueur de temps » est devenu la norme dans les échanges sociaux ? Ne croyez vous pas qu’un bel inconnu (ou connu d’ailleurs) vous souriant peut égailler votre journée, alléger votre karma ne serait ce que pour quelques minutes ? Alors souriez merde ! Vous verrez c’est plutôt chouette 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire

  1. Laponico dit :

    Il y avait eu un article dans LEGorafi il y a quelques mois (années peut-être) sur une personne qui avait été « arrêtée » je crois car elle souriait dans le métro…les commentaires étaient à mourir ! Mais oui, les gens sont bizarres…

Une petite bafouille ?

buzzoole code