Coco

Coco, le dernier film Pixar ou El dia de los Muertos au ciné

Ce samedi dans la boite des lutins Mini a trouvé une place de cinéma. Comme ça faisait plusieurs semaines qu’il m’en parlait et que ça passait dans notre ville, on a été voir Coco l’après midi même.

Coco, c’est quoi ?

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. 
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

La bande annonce hyper joyeuse donne super envie et le pitch raconte une histoire sympa accessible aux plus jeunes.  On retrouve un super casting aussi bien du côté VO avec Benjamin Bratt, Edward James Olmos ou Luis Valdez que du côté de la version française avec Ary Abittan ou François-Xavier Demaison.

Ce long métrage porte bien son nom puisqu’il dure 1h45 ce qui est assez lourd pour des petits, on est bien loin des 70 minutes traditionnelles de Disney.

La musique et l’ambiance sont entraînantes et retranscrivent bien El dia de los Muertos ♥♥

Mon avis

C’est un chouette film. Il est drôle et émouvant à la fois comme sait si bien le faire Pixar (rappelons Toy Story 3 qui a mis à mal de nombreux parents) Cependant, malgré les recommandations Disney pour un public de 6-7 ans, il faut faire attention à qui on le montre. En effet, Mini, du haut de ses 6 ans et demi voulait quitter la salle au bout de 20 minutes de film, en larmes et terrifié. Pourquoi ?

Mis à part sa sensibilité particulière, Mini a eu des difficultés a comprendre le film à cause d’un rythme très intense dans lequel la succession d’événements est peu claire. La lecture du propos est alors compliqué pour un enfant peu familier avec les concepts de mort, d’au delà et d’ancêtres.

Bien que peuplé de personnages sympathiques, le monde des morts arrive brutalement, sans prévenir, afin que l’on partage la surprise du jeune héros, mais du coup cette surprise peut induire une peur chez le jeune spectateur.

Bien qu’à la fin de la séance Mini m’ait dit avoir aimé le film, le visionnage a été compliqué, avec de grandes phases de détresse accompagnées de pleurs (sincères et intenses) Il a du coup à peine retenu le nom des protagonistes et se souvient surtout du « méchant », du « garçon » et de son « papi » (là encore il a fallu que je lui explique rapidement car il croyait que c’était son papa alors que c’est son arrière arrière grand père)

Pour ma part, j’ai une énorme tendresse pour Mama Coco et Hector qui est si drôle et leur relation m’a tiré ma larme bien sur (je crois que j’ai pleuré devant tous les Pixar ^^)

Coco rejoindra surement notre sélection d’Halloween dans un futur pas trop lointain, quand Chaton aura l’âge d’en saisir le sens.

 

Au final, sur l’exact même thème (« un jeune musicien part pour le pays des morts pour raison familiales » pour la faire courte) je ne saurais que vous conseiller la Légende de Manolo (the book of life pour les anglophones) Film adoré par les Mectons, dans lequel les thèmes de la mort et de l’au delà sont amenés plus en douceur grâce à une narratrice impliquée qui présente tout et tout le monde, chacun en son temps. En plus, la musique claque pas mal ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une petite bafouille ?