[Des fois je Lis] Esprit D’Hiver de Laura Kasischke

esprit-de-dhiver

« Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux »  Voilà la certitude qu’avait Holly en se réveillant tard en ce matin de Noël. Et pour ajouter à cette angoisse sourde, le blizzard se lève et les invités se décommandent les uns après les autres pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana dont le comportement est inhabituel.

Voilà le décor que nous plante Laura Kasischke pour cette histoire que je qualifierai d’étrange. Étrange parce que pendant 274 pages, on partager le Noël avorté d’une famille presque normale : un père Eric, une mère Holly que la génétique a condamné à ne pas avoir d’enfant et une fille Tatiana, adolescente maintenant, adoptée en Russie. Tous les 3 ont pour habitude de recevoir la famille d’Eric et quelques collègues et amis pour le repas de Noël. Une famille normale avec des rituels normaux, donc. Sauf que ce Noël là n’a pas la même saveur que les autres, quelque chose cloche. On suit Holly dans son inquiétude, et on est déçu comme elle quand les invités se décommandent tour à tour. On s’interroge avec elle sur les sautes d’humeur de Tatty, cette enfant si douce, qui se mue en adolescente difficile. On la suit dans sa journée jusqu’à la fin. Cette fin. Ce point final inattendu et terriblement bien orchestré. Cette dernière page qui nous soulève le cœur, nous inonde le cerveau.

Je ne sais pas si c’est Noël approchant ou le fait que je sois moi-même mère, mais cette fin m’a fait l’effet d’une bombe. Je me doutais bien que quelque chose de pas net se profilait au fil des pages, je sentais un malaise enfler doucement mais surement. J’aurais presque pu me contenter de terminer l’histoire à la page 274. Un peu comme Stephen King nous prévient dans La Tour Sombre : « Si vous aimez les fins heureuses, arrêtez de lire ici » Et mon imagination aurait poursuivit tranquillement la petite vie de Holly, dans sa jolie maison endormie sous la neige. Alors que maintenant que j’ai connaissance de la page 275, je n’ai qu’une envie : recommencer ma lecture maintenant éclairée par cette fin pour y déceler le moindre indice, la moindre piste.

Je vous recommande donc cette lecture, pas forcément joyeuse mais très prenante et qui se lit rapidement (d’une traite ou en 3 jours quand on a comme moi un Mini dans les pattes^^)

Merci aux Matchs de la rentrée littéraire de Price Minister Rakuten qui m’ont permis de découvrir cette perle, que je n’aurais surement pas choisi de prime abord.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « [Des fois je Lis] Esprit D’Hiver de Laura Kasischke »

Une petite bafouille ?