Vous parler de Lui

Il y a quelques jours, Ginie nous parlait du diagnostic tout frais du bébé-presque-tout-neuf puis le lendemain, elle nous parlait de lui, car il n’est pas que TSA. Cela fit forcément écho à ma propre expérience et j’ai réalisé que je ne vous parlais pas souvent des bons côtés moi non plus, et que pourtant Mini n’est pas que TSA.

Parler de lui

1ère nuit à la maison (photo de téléphone de l’âge de pierre ^^)

Ce petit bonhomme dont je parle régulièrement et dont je me plains trop souvent sur twitter, a eu 4 ans aujourd’hui. Dont 2 passés dans des dizaines de salles d’attente. Oui, ce tout petit garçon a passé la moitié de sa vie dans les hôpitaux ou les centres médicaux, c’est triste, c’est lourd, et soyons honnêtes, il est super chou car jamais il ne se plaint. Mais il n’est pas que ce cobaye docile ou cette tornade bornée.

C360_2015-04-16-11-07-07-578

Mini, c’est un petit plein d’amour : il vient tous les matins me dire bonjour dans mon lit, avec un bisou et un câlin, en me demandant si j’ai bien dormi (même si à 5h ça pique) Il adore les chatouilles et rit à gorge déployée pendant nos attaques de guillis, en hoquetant « au secours » puis en en redemandant dès qu’on cesse. C’est un petit grand, très autonome, il se sert seul dans le frigo (avec plus ou moins de retenue) il prend son petit déjeuner seul (toujours à 5 ou 6 heures du mat’) et pourtant, il est toujours prêt à partager : son repas, son bain, ses jouets, il nous les tends régulièrement en disant « c’est pou’ toi ». Bien que leur relation soit particulière, Mini vient toujours nous dire quand son frère pleure (même si c’est dans nos bras) puis va le voir, et parfois lui fait un bisou (ça c’est nouveau) Depuis peu, il s’invente des histoires avec ses petites figurines, bien que ça parle souvent pokemon, la plupart du temps il se les raconte en moldave, comme s’il voulait les garder pour lui. Parfois, il nous parle en moldave aussi, comme s’il pensait qu’on était dans sa bulle, alors on lui dit qu’on a pas compris et il reprend son discours en s’appliquant bien pour qu’on le comprenne.

IMG_20150301_175800

Mini, son prénom veut dire petit feu, et c’est bien ce qu’il est, un petit feu qui réchauffe le coeur, mais parfois il peut se transformer en brasier infernal, incontrôlable, qui dévaste tout sur son passage, puis revient à la normale. Il est extrêmement émotif et pleure de choix à la fin des dessins animés, lorsque les héros ont atteints leur objectif. Il ne supporte pas la mort de la maman de Babar, et coupe le film toujours à cet instant avant de venir me faire un câlin. Quand on s’énerve en sa présence, il nous signe « calme » en nous disant « Calme, Maman » ou « Arrête, Papa ». Il a des peurs qu’on ne comprend pas, et qui le font pleurer dans son sommeil. Il ne s’intègre pas au groupe « classe » et pourtant il appelle les enfants « les amis », mais il adore les adultes et fait des câlins à tous.

Il a une mémoire affolante, et retient toutes les routes que l’on prend régulièrement : celle pour aller chez manou, celle pour aller voir Michel (l’éduc spé) ou Flavie (la psychomot’) et quand on passe devant l’école, il dit « bonjour école » avec un signe de la main. Je pourrais vous parler de lui pendant des heures parce qu’il est évidemment parfait puisque c’est moi qui l’ai fait ^^ Mais aujourd’hui, il a soufflé ses 4 bougies, comme un grand, et il a partagé son gâteau au chocolat sans PLV (merci Gwen) avec Papy, Manou, Papa, Maman et Nisse. Puis, il a ouvert ses cadeaux et a remercié ceux qui lui offraient (c’est un progrès énorme pour nous) et a joué avec ! Une belle journée normale en somme ! (Si on oublie la visite à la psychomot’ et la crise interminable en fin de journée)

SAM_1064

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Vous parler de Lui »

Une petite bafouille ?